dimanche 10 décembre 2017

"Entre deux mondes" d'Olivier NOREK - Polar/thriller




< Quatrième de couverture >


Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.

Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds.
Un assassin va profiter de cette situation.

Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.




Premier livre d’Olivier Norek que j’ai découvert (même si je possède ses trois autres livres, je n’ai pas encore eu le temps de m’y plonger) et tout simplement : WAOUAW !!! Un des meilleurs thrillers/polars que j’ai lu en 2017 et je dirais même, de toute ma vie.



Ce livre est tout simplement bluffant. Comme polar, le suspens y est et c’est un vrai page-runner. Je n’ai pu pas m’empêcher de le lire rapidement, impatiente de connaître le dénouement et savoir où l’auteur allait m’emmener. A aucun moment, je n’ai trouvé de passages superflus et n’ai été déçue.



Les descriptions sont tellement judicieuses qu’on a l’impression d’humer les odeurs, d’en ressentir le climat, de se trouver auprès des personnages dans les mêmes lieux aux mêmes moments. On ne peut s’attacher qu’aux personnages et ce, même pour les secondaires, ce qui est quand même très rare. En effet, de nombreux auteurs se concentrent sur la psychologie des personnages principaux et ne font que survoler les autres. Ici, aucun n’est oublié. Les failles de certains ne font que les rendre plus captivants.



Les thèmes de ce livre sont plus que jamais d’actualité (les migrants, la jungle de Calais, la Syrie,…) et pourtant abordés sous un œil avisé qui font que l’on ne peut être qu’interpellé par ce qui se passe dans des lieux si proche de nous.



Selon moi, émouvoir au travers des mots est un exercice extrêmement ardu et pourtant, je dois l’avouer, Olivier Norek a réussi sur moi. Je vous fais là un petit aveu (un peu honteusement, je l’avoue 😉) mais à plusieurs moments de l’histoire, je me suis retrouvée émue par le texte. C’est tellement juste qu’on se prend un bon coup de poing en pleine face par les mots utilisés.



Comme vous pouvez le constater, j’ai tout simplement adoré ce livre et je le conseille à toutes et tous. Ce polar est indépendant des autres romans d’Olivier Norek mais vous permettra de découvrir son style d’écriture et vous ne pourrez qu’être touché par ce livre. Je pense que même fini, c’est le style de livre qui vous poursuit et qui ne cessera de vous hanter durant un petit temps.



Pour moi, c’est le genre de livre que l’on souhaiterait pouvoir lire tous les jours mais qu’on a dû mal à terminer car on se retrouve quelque part « orphelin » et on se demande alors : « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir lire après ça ? ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"Les idéaux" d'Aurélie FILIPPETTI - Roman

> Quatrième de couverture < Une femme, un homme, une histoire d’amour et d’engagement. Tout les oppose, leurs idées, leurs m...