lundi 21 mai 2018

"Sous nos yeux" de Cara HUNTER - Thriller


Un tout grand merci à Bragelonne Editions et à Netgalley pour m’avoir offert ce thriller en avant-première.


> Quatrième de couverture <

Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.

L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…

Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

-  Spécificités -
* Editions : Bragelonne
* Paru le 16/05/2018
* Nombre de pages : 331

Première enquête de l’inspecteur Fawley et j’espère que cela ne sera surtout pas la dernière. L’histoire est palpitante et sans vous en révéler la fin, l’épilogue est scotchant tellement cela change du genre qu'on peut retrouver généralement dans tout bon policier qui se respecte (ceux qui l’ont déjà lu comprendront pourquoi je dis ça J). On pense se retrouver face à une énième enquête sur une disparition d’enfant mais Clara Hunter change les standards du style.

L’histoire débute en plein mois de juillet alors que la famille Mason organise un barbecue et un feu d’artifice en compagnie de voisins et amis pour fêter la fin de l’année scolaire. Alors que tout  le monde s’amuse, la petite dernière de la famille, Daisy 8 ans, disparaît sans laisser de trace.

L’inspecteur Fawley et son équipe se trouvent alors fort démunis par le peu d’indices que présente cette disparition d’enfant. On sait tous, serial lecteurs de thrillers et de polars que nous sommes, que les 24 premières heures sont déterminantes dans le cas de disparitions d’enfants et pourtant, le temps passe et rien ne se profile à l’horizon. Comment et pourquoi personne n’a rien vu ? Comment une enfant peut disparaître sans laisser de trace ? La famille de Daisy est-elle hors de tout soupçon ?

J’ai particulièrement aimé l’ambiance so british qui se dégage de ce thriller. J’ai toujours trouvé que les romans anglais avaient un style à part, tant l’atmosphère est si particulière L’écriture est tellement descriptive et visuelle qu’on pourrait avoir l’impression de se retrouver dans un film ou une série anglaise.

En plus, l’auteure s’attarde à détailler les personnalités de chacun des protagonistes pour que leurs failles ne se dévoilent qu’adroitement au fil des pages mais surtout au fil des flashbacks qui émaillent le récit. Autre chose originale dans cette histoire est d’avoir imaginé et incorporé à la trame, les réactions du public au travers des réseaux sociaux. A l’heure actuelle, ils sont devenus tellement incontournables dans tous les instants de la vie quotidienne : que ceux-ci soient  bons ou mauvais.

Ayant tant apprécié le personnage de l’inspecteur Fawley avec ses nombreuses failles ainsi que son équipe, j’espère que l’auteure ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"Dîner avec Edward" d'Isabel VINCENT - Roman

Voici déjà le quatrième roman sélectionné pour le Grand Prix des Lecteurs de l’Actu Littéraire. > Quatrième de couverture < ...