mercredi 2 mai 2018

"Baad" de Cédric BANNEL - Polar



> Quatrième de couverture <

" BAAD " : Homme mauvais, violent, cruel avec les femmes.
BARBARIE Des jolies petites filles, vêtues de tenues d'apparat, apprêtées pour des noces de sang.
ABOMINATION Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d'une nouvelle drogue de synthèse.
AFFRONTEMENT Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l'impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l'incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.
DÉFLAGRATION Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.

-  Spécificités -
* Editions : Robert Laffont (collection La Bête Noire)
* Paru le 4/05/2016
* Nombre de pages : 480

Deuxième enquête du Qomaandaan Kandar, après celle de « L’homme de Kaboul », Cédric Bannel m’a, à nouveau, totalement scotchée tout au long de son récit. Plusieurs raisons à cela : sa connaissance du pays qu’est l’Afghanistan, la justesse de sa plume dans les descriptions aussi bien des paysages que des personnages, le suspens qu’il instille tout du long.

J’avais déjà adoré « L’homme de Kaboul » (vous pouvez d’ailleurs retrouver sur mon blog, la chronique de ce premier volume) tant l’auteur avait su me plonger dans un pays que je connaissais peu et dans ses travées (une guerre sans fin, un régime politique si fragile,…). Encore dans cette histoire, j’ai retrouvé l’attachant Qomaandaan Kandar et son équipe qui partent ici à la traque d’un tueur de petites filles et d’un réseau de drogue impitoyable.

En parallèle avec l’enquête qui se poursuit en Afghanistan, on fait également la rencontre dans ce deuxième opus, de Nicole Laguna, ancienne agent des services secrets de la DGSE qui devra mener une enquête de tous les risques afin de retrouver son mari et ses enfants, enlevés par la plus importante des organisations criminelles mafieuses d’Italie.

Bien entendu, les enquêtes vont se télescoper mais l’auteur sait rondement régenter l’histoire pour que cela tienne la route et que le lecteur y soit complètement plongé.

En 2017, ce livre a reçu le Grand Prix du Meilleur Polar des lecteurs des Editions Points  (prix auquel je participe cette année en tant que juré) et je trouve que c’est amplement mérité.

Maintenant, il me reste à découvrir dans cette lignée des aventures du Qomaandaan Kandar, la troisième enquête : « Kaboul Express ». Pour la petite histoire, on y retrouve également l’héroïne féminine du deuxième tome, Nicole Laguna. Je suis sûre que je passerai encore un très bon moment autour de la plume de cet auteur que j’affectionne dorénavant particulièrement.

1 commentaire:

  1. J'ai lu le 2 , j'ai lu le 3 il me manque le 1 que je vais lire car Kaboul autant que Kandar me séduisent.

    RépondreSupprimer

"Le roseau penchant" de Nadalette LA FONTA SIX - Témoignage

Je remercie l’auteure, Nadalette La Fonta Six pour m’avoir accordé sa confiance en me confiant la lecture de son livre. C’est un témoignag...