lundi 16 avril 2018

"Les élues" de Maggie MITCHELL - Thriller



> Quatrième de couverture <

"Tout le monde nous croyait mortes. Nous avions disparu depuis près de deux mois. Que pouvait-on encore espérer ?"

L'été de leurs douze ans, Loïs et Carly May ont été kidnappées et séquestrées dans un pavillon de chasse pendant six semaines. Vingt ans plus tard, Loïs enseigne la littérature britannique au sein d'une petite université de New York, et Carly May peine à relancer sa carrière d'actrice à Los Angeles. Le
scénario d'un film, dont l'intrigue est semblable à ce que les deux femmes ont vécu, va de nouveau les rapprocher. Cette étrange coïncidence les confrontera aux fantômes d'un passé qui les hante.

- Spécificités –
* Editions : Préludes
* Paru le 4/05/2016
* Nombre de pages : 442 pages

Il y a des livres pour lesquels on craque sur la quatrième de couverture et pourtant une fois lus, c’est la déception. C’est ce que je ressens pour ce livre, difficilement classable. J'ai trouvé l’histoire longue et plate.

Alors qu’elles sont âgées d’une douzaine d’années, Loïs et Carly Ray sont kidnappées et séquestrées au fin fond des bois durant 6 semaines. On ne sait quasiment rien sur les intentions du kidnappeur qui se fait appeler Zed mais on découvre 20 ans plus tard comment elles et leur famille ont vécu ce fait marquant, en alternant les récits de chacune des gamines. Un des seuls points positifs que j’ai apprécié dans ce roman est justement cette alternance ainsi que les flashbacks.

Pa contre, j’ai été déçue à plusieurs égards car une fois le livre terminé, il me subsiste un grand nombre de questions : pourquoi avoir enlevé ces deux gamines ? Comment la police est-elle parvenue à les localiser ? Alors qu’elles ont été enlevées et séquestrées loin de tout, c’est comme si rien ne les avait atteint et qu’elles n'ont subi aucun traumatisme….

Autant je trouvais qu’aborder le kidnapping par le point de vue des victimes plusieurs années plus tard pouvait être original et intéressant, autant je me suis ennuyée vu le manque de rebondissements ou d’un tant soit peu d’action. C’est comme si elles avaient vécu leur rapt comme une simple colonie de vacances. Si on se veut dans un thriller psychologique, les psychologies des personnages doivent être développées et surtout cohérentes. Je n’ai hélas pas ressenti ce genre de choses.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"Le roseau penchant" de Nadalette LA FONTA SIX - Témoignage

Je remercie l’auteure, Nadalette La Fonta Six pour m’avoir accordé sa confiance en me confiant la lecture de son livre. C’est un témoignag...