lundi 16 avril 2018

"La poisse" de Leena LEHTOLAINEN - Polar



> Quatrième de couverture <

Une maison en bord de mer dans une banlieue chic
d'Helsinki avec son petit ami, un nouveau job d'avocat, l'été s'annonce plutôt bien pour Maria Kallio. Jusqu'à ce qu'elle trouve le corps étranglé d'Armi, charmante blonde à lunettes, plutôt futile, un rien pipelette, celle qu'on surnommait " la Poisse ". Très vite il apparaît que Kimmo, le petit ami de la victime, aime le cuir, le latex et les menottes. Pour la police, aucun doute : c'est un dangereux pervers. Mais cela suffit-il à faire de lui un meurtrier ? Maria ne le pense pas, et accepte
d'assurer la défense de Kimmo. Pour mener son enquête, elle devra gratter le vernis rutilant de la bonne société finlandaise... et de son entourage, puisque Kimmo et Armi sont de la belle-famille de son petit ami : dérives de chacun, rivalités familiales, ombres du passé remontent à la surface. Et sans cesse ressurgit le souvenir de Sanna, la sœur de Kimmo, qui s'est suicidée l'année précédente. Suicidée ?

-  Spécificités -
* Editions :  Gaïa
* Paru le 23/10/2006
* Nombre de pages : 400

Avant toute chose, il faut savoir que ce thriller est la seconde enquête de Maria Kallio, ancienne policière et dorénavant avocate.

J’adore particulièrement la littérature nordique, surtout les thrillers (Camilla Läckberg, Johan Theorin, entre autres) et j’avais bien aimé le premier roman de cette auteure finlandaise : « Mon premier meurtre ». C’est pourquoi je souhaitais lire le suivant.

Je ne peux pas dire que je n’ai pas apprécié ce livre car l’atmosphère nordique toute particulière m’attire toujours autant mais ici j’ai parfois eu du mal à m’y retrouver entre les personnages, lieux et leurs noms à rallonge. L’étymologie des mots était absolument différente de ce que nous connaissons nous francophones, il est parfois difficile de s’y retrouver et c’est pourquoi je n’ai pas hésité à revenir régulièrement quelques pages avant.

Ici, surgit une seconde difficulté : les liens familiaux. On se retrouve tout entier dans la famille du personnage principal (Maria Kallio) et de son petit-ami, Antti. Là aussi, j’ai quasi dû dessiner un arbre généalogique pour éviter de m’y perdre.

Ces deux difficultés surmontées,  l’enquête est ici menée du côté de la défense par l’avocate de Kimmo, soupçonné du meurtre de sa fiancée. J’ai trouvé cet aspect assez original car cela change des enquêtes courantes qui sont menées par un ou plusieurs policiers.

Hormis les petites difficultés rencontrées (voir ci-dessus), je pense persévérer et continuerai donc à lire cette auteure car elle sait vous donner l’envie de découvrir sa Finlande natale. Je me suis d’ailleurs, plusieurs fois, surprise à imaginer le livre en une série ou un feuilleton. Le troisième tome des aventures de Maria Kallio est « Un cœur de cuivre ». Viennent ensuite: « Femme de neige » et « La spirale de la mort ». « Le sphynx » et « La loi du lion » font eux partie d’une autre série consacrée à Hilja Ilveskero qui est, quant à elle, garde du corps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"Le roseau penchant" de Nadalette LA FONTA SIX - Témoignage

Je remercie l’auteure, Nadalette La Fonta Six pour m’avoir accordé sa confiance en me confiant la lecture de son livre. C’est un témoignag...